Qui aime cuisiner aime manger

Alimentation et prévention des cancers

Categories : Chroniques Nutrition

Ayant travaillé plusieurs années dans le cadre de la nutrition entérale à domicile, je suis sensibilisée au problème du cancer et de l’alimentation.
Dire que certains aliments peuvent empêcher le développement d’un cancer serait une erreur. Toutefois certaines bonnes habitudes peuvent diminuer les risques liés à l’apparition d’un cancer.
Voici une synthèse des recommandations du PNNS 2 ( Programme National Nutrition Santé), rentrant dans le cadre du plan cancer 2009-2013, et concernant les habitudes alimentaires à garder ( ou acquérir!) pour diminuer le risque d’apparition d’un cancer.

 


 

Facteurs augmentant le risque de cancerimage interdit2
– L’alcool
QUEL QUE SOIT SON TYPE ( alcool fort, sucré ou vin) L’ALCOOL AUGMENTE SIGNIFICATIVEMENT LE RISQUE DE CANCER DES VADS ( voies aérodigestives supérieures), dès une consommation moyenne d’un verre par jour ( 1 tous les jours, ou 6 verres le samedi ont le même effet délétère).
Ne vous forcez donc pas à boire du vin sous prétexte que ça protège contre les maladies cardio vasculaires!

– Le surpoids et l’obésité
L’augmentation de la corpulence est associée à une augmentation du risque de certains cancers ( endomètre, sein avant la ménopause, pancréas, colon-rectum, rein, œsophage).
Le risque de cancer est minimal lorsque l’IMC ( poids/taille2) est compris entre 18.5 et 25.
En pratique, un petit coup d’œil sur le balance de temps en temps n’est pas un mal!
En cas d’embonpoint, essayer de privilégier les aliments peu caloriques, mais rassasiants ( fruits, légumes…)

– Les viandes rouges et les charcuteries
La consommation de viandes rouges augmente le risque de cancer colo-rectal, dès 100g consommés/jours
Quant aux charcuteries, leur consommation à raison de 50g/jour augmente tout autant le risque de cancer colo-rectal
A consommer ,donc, avec modération!

– Le sel et les aliments salés
La consommation de sel augmente probablement le risque de cancer de l’estomac.
L’idéal serait de limiter l’ajout de sel ( dans l’assiette ou pendant la cuisson), et d’éviter la surconsommation de produits salés ( fromages, charcuteries, gâteaux apéritifs etc.)

– Les compléments alimentaires à base de beta carotène
Les aliments naturellement riches en bêta carotène auraient tendance à diminuer le risque de cancer de l’œsophage.
PAR CONTRE, la supplémentation en bêta-carotène ( au delà des doses physiologiques) augmente de façon significative le risque de cancer des poumons, surtout pour les personnes présentant des facteurs de risque (tabagisme, exposition à l’amiante).
Gare donc aux comprimés enrichis en bêta-carotène, qui vous aident soit disant à bronzer ou à avoir meilleur mine! ( en dehors de prescription médicale)

 


Facteurs réduisant le risque de cancersmile content
– L’activité physique
Celle ci diminue de façon notable le risque d’apparition de plusieurs cancers: colon, sein après la ménopause et de l’endomètre.
Il est conseillé de pratiquer environ 30 mn d’activité/ jour ( marche, ménage, jardinage, bricolage, piscine, jogging etc.)

– Les fruits et les légumes
Leur consommation diminue de façon probable le risque de cancer de la sphère ORL,de l’estomac et du poumon.
Ils contribuent également à équilibrer notre alimentation, et donc à diminuer le risque d’être en surpoids ou obèse.
En pratique, une consommation de 5 fruits et légumes ( environ 400g)  par jour  est recommandée.

– L’allaitement
L’allaitement diminue de façon convaincante le risque de cancer du sein chez la mère.
Il contribue également de manière probable à diminuer chez les enfants allaités le risque de surpoids/obésité. (eux mêmes facteurs de risque de plusieurs cancers).
Il est donc conseillé vivement d’allaiter!

Pour conclure, je terminerai cet article en précisant que tous ces conseils permettent de diminuer les risques d’apparition d’un cancer. La nutrition n’est pas une science exacte, vous pouvez très bien respecter à la lettre tous ces conseils, et avoir peut être un cancer un jour ( ou l’inverse: fumer, boire, être en surpoids, sédentaire, et ne jamais en avoir!!!).
Je n’aime pas les discours culpabilisant, la maladie n’est jamais juste.
Il me semble toutefois utile de savoir par quels moyens se protéger de cette maladie tellement fréquente et insidieuse.

Source:
http://www.e-cancer.fr/ ( vous y trouverez le texte intégral du PNNS 2)

Imprimer Publié le 2 février 2015

Laisser un commentaire