Qui aime cuisiner aime manger

Diversification alimentaire: astuces et conseils

Categories : Chroniques Nutrition

diversification (3)

Mise à jour le 10/06/2017

Cela fait plusieurs années que je pense faire un article sur le thème de la diversification alimentaire des bébés.

Pas facile cette étape où notre bébé grandit, où les conseils restent toujours très flous, et ne nous semblent pas toujours adaptés à notre bébé.

Le but de cet article n’est pas de remplacer une consultation chez votre pédiatre, mais juste de vous donner des clés pour que cette étape importante soit un moment de plaisir partagé avec votre tout-petit.

Je publierai également des recettes de petites purées, compotes ou repas spéciaux pour bébé dans les semaines à venir.

Bonne lecture!

 

Repères de base

Tous les nouveaux nés ont un beau carnet de santé, avec une double page entièrement consacrée à l’alimentation.

Finalement, tout est dit sur ce document:

diversification_alimentaire

 

Par quels aliments commencer?

Classiquement, il est préférable de commencer par les légumes, puis d’introduire progressivement les fruits 15 jours  plus tard. Cela évitera à votre bambin de rejeter les légumes s’il est trop habitué aux fruits.

Toutefois, en matière d’alimentation, rien n’est rigide, et il faut surtout savoir s’adapter à votre bébé.

Certains ne comprennent pas d’emblée qu’il faut ouvrir la bouche lorsqu’on leur présente la cuillère pat exemple!

Si vous voyez que votre enfant n’apprécie pas le début de la diversification et qu’il ne « comprend pas » quoi faire des purées lorsque vous lui proposez, vous pouvez alors tenter de lui donner une toute petite quantité de compote.

Les bébés ayant le bec sucré par nature, il va alors comprendre l’intérêt de cette petite cuillère que vous lui tendez, et s’ouvrir à tout ce que vous lui proposerez par la suite ( méthode testée pour bébé n°2 et approuvée!)

diversification (6)

Quelles quantités donner?

N’oubliez pas que le lait ( allaitement maternel ou lait infantile 1er puis 2ème âge) reste l’aliment principal de votre bébé jusqu’à un an, puis la quantité de celui-ci décroît progressivement pour être remplacé par des aliments solides.

Au moment de la diversification, il n’est pas question de remplacer de but en blanc le lait par l’alimentation. Il s’agit juste de proposer en douceur d’autres aliments, qui seront nécessaires par la suite à la croissance de votre enfant.

Au tout début, on propose donc seulement une cuillère à soupe de purée le midi, puis en fonction des réactions de votre enfant, on augmente peu à peu les quantités.

En général, vers 9 mois / 1 an, les bébés boivent du lait le matin et le soir, et mangent solide le midi et au goûter. Mais certains continuent à boire au sein ou au biberon en journée, tout dépend de vos rythmes de vie et de l’organisation quotidienne.

Soyez à l’écoute de votre bébé: il saura vous dire s’il veut encore plus de purée ou s’il faut arrêter.

diversification (5)

A quel moment de la journée lui donner à manger?

Commencer par des purées le midi est l’idéal, car si l’aliment goûté est difficile à digérer pour votre bébé, il ne se réveillera pas en pleine nuit!

Progressivement, vous pourrez également lui donner une compote au goûter, +/- complété d’un boudoir ou d’une croûte de pain +/- du lait. Toujours en fonction de son appétit.

Une fois que votre bébé aura goûté à un panel de légumes et fruits très variés, alors vous pourrez commencer à lui donner quelques cuillères le soir, au moment du dîner.

Le but est qu’il se cale sur les heures de repas traditionnel, pour pouvoir se mettre à table en même temps que le reste de la famille.

Vous trouverez des exemples de répartition sur la journée ici, ou ici.

horloge alimentaire

Par quels aliments commencer?

Tout simplement par ceux qui sont faciles à digérer dans un premier temps. Puis, peu à peu, vous pourrez introduire les aliments plus fibreux, qui nécessitent un effort plus important du tube digestif pour être digérés.

Systématiquement, vos légumes devront être bien lavés, épluchés et épépinés… et bien sur mixés en purée!

  • Pour les légumes: commencer par les haricots verts extra-fins, petits pois extra-fins, courgettes, carottes, panais, artichaut, potiron etc. Éviter surtout les choux, salsifis, poivrons
  • Pour les fruits: commencer par les pommes, poires, bananes, pêches, abricots, mangue. Petit à petit, vous pourrez introduire les jus plus acides (tels que l’orange, la framboise, l’ananas, le pamplemousse etc.), ainsi que les fruits crus bien écrasés en purée ( melon, pêches etc.).

 

diversification 2
Introduction du gluten

Longtemps, on a vivement déconseillé toute consommation de gluten ( contenu dans le seigle, l’avoine, l’orge et le blé) avant 6 mois. En effet, l’introduction trop précoce semblait augmenter le risque de développer une intolérance par la suite. C’est d’ailleurs ce qui est encore indiqué dans les carnets de santé (cf plus haut).

Mais de récentes études nous ont prouvées qu’il existe une fenêtre de tolérance entre 4 et 6 mois concernant le gluten. Ainsi, si le bébé en consomme pendant cette période, cela diminue son risque de développer une intolérance par la suite.

Il est donc dorénavant recommandé d’introduire des petites quantités d’aliments contentant du gluten dans l’alimentation de bébé entre 4 et 6 mois. Il s’agit par exemple de semoule infantile, croûtes de pain, boudoirs sans sucre etc.

En matière d’alimentation et de nourrisson, rien n’est statique: les études nous amènent de nouvelles données, ce qui change parfois des habitudes ancrées de longue date ( comme le couchage sur le dos par exemple)

blé

Petits pots du commerce ou maison?

Tout dépend de votre organisation personnelle et du temps disponible pour préparer les repas.

En soi, préparer les 1ères purées de bébé n’est pas vraiment chronophage. Une purée de carotte maison doit prendre environ 10 minutes, lavage des ustensiles compris.

En terme d’équipement, l’idéal est d’avoir un cuiseur vapeur et un mixeur, ou un robot intégrant les deux ( comme le Béaba®). La cuisson vapeur permet en effet de préserver la saveur et la teneur en vitamines et minéraux. Le mixeur devra être de bonne qualité pour permettre l’obtention de purées bien lisses.

 

A mon sens, donner exclusivement des petits pots industriels prive bébé du moment de préparation du repas, où il voit le légume se transformer en morceaux, puis en purée, où il sent les odeurs, et ouvre son appétit.

Les textures des petits pots maison sont également plus variées. Le but de la diversification étant que bébé goûte à tous les aliments et donc toutes les textures,c’est un point à ne pas négliger.

Les petits pots industriels restent très équilibrés ( règlementation très stricte à ce sujet) et sont de bonnes sources de vitamines et minéraux.

Ils permettent aussi de faire goûter des aliments difficiles à préparer soi même. Personnellement, je ne me suis jamais tentée à faire une purée d’artichaut moi-même… Et les petits pots tout prêt à l’artichaut sont vraiment excellent. Pourquoi se priver?

L’idéal à mon sens: un mélange des deux. Des petits pots maison au quotidien par exemple, et des petits pots industriels pour les journées « vadrouille ».

diversification repas g

Quelques astuces pour préparer les repas de bébé
  • Surgelez les purées/compotes en galet

Au début, votre bambin ne consommera que quelques cuillères. Autant dire qu’une pomme réduite en compote risque de durer plusieurs repas…

Pour pouvoir varier les saveurs d’un jour à l’autre, il suffit de préparer vos purées, et de les congeler en portions de 15-20 g. Pour cela, verser vos purées refroidies dans des moules en silicone de petits calibres.

Vous pourrez ainsi changer chaque jour de parfum, tout en ayant un stock de purée pour les journées chargées.

diversification (1)

  • N’ajoutez jamais de sel

Les bébés découvrent les saveurs des légumes et fruits, qui sont déjà très différents de leur habituel lait quotidien.

Ils n’ont aucun besoin de sel, qui est pour nous, adulte, un exhausteur de goût. Une purée fade pour vos papilles ne le sera pas pour votre enfant.

De plus, le sel est dangereux pour les reins des bébés.

Laissez les donc profiter du goût simple des légumes et fruits, sans aucun ajout!

diversfication compotes

  • Ajoutez une cuillère de matière grasse par repas

Les matières grasses sont indispensables, car apportent des acides gras essentiels, nécessaires au développement neuronal notamment.

Une cuillère à café par repas est conseillée, de préférence crue.

Privilégiez les huiles riches en oméga 3, et variez les ( colza, isio 4 etc.); De temps en temps vous pouvez mettre une noix de beurre ou de crème fraiche à la place.

 

  • Préparez des laitages avec votre lait

Si vous allaitez encore votre bébé ( félicitations, à 6 mois ça n’est pas toujours facile avec la reprise du travail et la fatigue cumulée…), vous pouvez utiliser votre lait pour préparer des laitages. Cela permet de faire profiter à votre bébé des bienfaits de votre lait, tout en l’habituant à la petite cuillère.

Vous aurez également remarqué que les laitages infantiles industriels sont tous sucrés. Pas un seul n’existe sans sucre… Les faire soi-même peut donc s’avérer très intéressant. Cela nécessite bien entendu d’être équipée d’un tire-lait ( louable en pharmacie sur ordonnance médicale)

Ci dessous quelques recettes:

– Semoule au lait maternel et à la compote: Dans un bol, verser 1 c à café bombée de semoule fine. Verser 2 c à soupe d’eau, puis faire chauffer au micro-onde 30 secondes, en remuant de temps en temps. Ajouter ensuite 5 c à soupe de votre lait cru. Remuer, puis ajouter 1 c à soupe de compote nature (maison de préférence!) . Réserver au réfrigérateur 24h maximum.

Cette recette est déclinable en version salée, il suffit de remplacer la compote par une purée de légumes.

Lait gélifié: Faire chauffer 2 c à soupe d’eau avec une pincée d’agar agar. Maintenir l’ébullition 2 minutes, bien mélanger puis délayer dans 50 mL de votre lait. Ajouter ensuite 1 c de compote, mélanger et réserver au réfrigérateur pendant 2 heures. Ce lait gélifié peut être consommé nature par le bébé.

Purée de pommes de terre au lait maternel: Cuire à la vapeur 1 pomme de terre de 50 g environ. L’éplucher puis la mixer. Ajouter votre lait jusqu’à obtention de la consistance voulue.

Pour conclure, la diversification des repas de votre bébé doit être un moment de plaisir, un éveil au goût. Plus votre bébé goûtera d’aliments variés dans son plus jeune âge, plus il risque d’en poursuivre leur consommation à l’âge adulte.

Alors n’hésitez pas à lui faire goûter un panel  bien large d’aliments.

Bonne préparation de petits pots et bon appétit à bébé!

 

Pour aller plus loin:
Article de l’ESPGHAN en 2017: mise à jour des recommandations

Vidéo du professeur Tounian, chef de service Nutrition à l’hôpital Trousseau: Synthèse des recommandations 2017

CAF: Le programme Malin

PNNS:  documents sur la diversification

ANSES: rapport sur les apports en lipides

Imprimer Publié le 13 mai 2015

Un commentaire à propos de “Diversification alimentaire: astuces et conseils

  1. A partir de quand on ajoute une cuillère de matière grasse par repas? dès le début de la diversification, dans les purées?
    Merci pour ce super résumé 😉

Laisser un commentaire